Qu’est-ce que le sacrement du pardon ?

vendredi 14 novembre 2008
par  Benoit VAN DEN HOVE
popularité : 9%

Pourquoi un sacrement du pardon ?

Dans la prière du Notre Père, Jésus nous a enseigné de demander : "Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé". La vie nouvelle qui nous est donnée dans le baptême et l’eucharistie n’a pas supprimé la fragilité et la faiblesse de la nature humaine, ni une inclation au péché qui demeure dans le coeur des baptisés. Jésus nous invite à la conversion en vue de la sainteté et à la vie éternelle tout en connaissant la nature humaine. Cet appel à la conversion est une tâche ininterrompue pour tous les baptisés et les hommes de bonne volonté. Cet appel à la conversion concerne avant tout la conversion du coeur et ensuite les oeuvres extérieures. En nous convertissant, nous réorientons notre vie radicalement vers Jésus et nous rejetons le péché. Par conséquent, notre désir de changer de vie s’affermit avec l’expérience de la miséricorde de Dieu et la confiance en l’aide de sa grâce. En nous convertissant, nous transformons notre coeur de pierre en un coeur de chair.

Quelles formes pour la pénitence ?

La pénitence peut prendre diverses formes. L’Ecriture et les Pères de l’Eglise insistent surtout sur trois formes : le jeûne, la prière et l’aumône, qui expriment une conversion par rapport à soi-même, par rapport à Dieu et par rapport aux autres. Ils parlent également des efforts fournis pour se réconcilier avec son prochain et du souci du salut du prochain ainsi que de la pratique de la charité et l’attention aux plus pauvres.

Le sacrement du pardon est, comme son nom l’indique, un sacrement qui exprime et réalise liturgiquement le pardon de Dieu, la réconciliation avec l’Eglise, notre prochain et soi-même. Le sacrement du pardon a été institué par Jésus pour tous les membres pécheurs de l’Eglise pour leur permettre de rétablir la grâce baptismale et la communion avec l’Eglise. Demander pardon dans le cadre du sacrement permet de recevoir avec certitude le pardon de Dieu pour des péchés très concrets.

Dieu peut-il tout pardonner ?

Comment se préparer au sacrement du pardon ?

Lorsqu’on souhaite recevoir le sacrement du pardon, il convient de se préparer en faisant un examen de conscience des actes que l’on a posés à la lumière des écritures. Il ne s’agit pas de se juger soi-même, mais de regarder si les actes que l’on a posés sont inspirés de Dieu ou non.
Après avoir fait cet examen de conscience, le pénitent s’adresse à un prêtre et énumère ses péchés. Cet aveu est essentiel : le pénitent regarde en face les actes qu’il a posés, en assume la responsabilité et s’ouvre de nouveau à Dieu et à la communion de l’Eglise. Lors de cet aveu, il ne faut pas énumérer des faiblesses ou des traits de caractère, comme par exemple : "Je suis jaloux" ou "Je suis gourmand". Il faut donner des faits concrets : "A telle occasion, j’ai fait telle et telle chose". Dieu ne peut agir que dans le concret de nos vies. Nous nous transformons également en posant des actes concrets et précis. Ensuite, le pénitent est invité à formuler sa contrition qui exprime son regret profond des actes posés et sa détermination à ne plus le poser de nouveau.
Le prêtre indiquera finalement une pénitence qui manifeste le désir du pénitent de réparer le tort causé par le péché.

Une vidéo (en anglais accessible) passe en revue les éléments pratiques du sacrement du pardon. Juste une remarque par rapport au contenu : nous ne sommes pas d’accord avec l’affirmation qu’il vaut mieux entamer une discussion libre au lieu d’énumérer une liste de péchés. Dieu ne peut que nous convertir sur des points très précis... pas dans une discussion générale. Pour le reste la vidéo est très pragmatique !

Pour aller plus loin, nous vous renvoyons au Catéchisme de l’Eglise Catholique section 1422 et suivantes dont s’est largement inspiré cet article.


Navigation

Articles de la rubrique