Maison Saint Joseph

mardi 15 juillet 2008
par  Secrétariat paroissial
popularité : 84%

La Maison saint Joseph, située avenue Reine Astrid, à côté de la chapelle du Cœur de Jésus, accueille chaque année une vingtaine de jeunes qui se posent la question de devenir prêtre dans la communauté de l’Emmanuel.

La communauté de l’Emmanuel est née à Paris dans le mouvement du Renouveau charismatique catholique dans les années 1970. A l’origine, 2 personnes, Pierre Goursat et Martine Laffitte, font l’expérience d’une effusion de l’Esprit Saint, cette grâce qui donne de découvrir combien Dieu est proche, aimant et agissant, capable de transformer notre vie. De cette expérience naît un désir de lire la Parole de Dieu, de recevoir les sacrements et d’annoncer l’Evangile. A partir de ce jour-là, Pierre et Martine commencent à prier ensemble. Au départ, ils sont 5 ; au bout d’un an, ils sont 500 !

La communauté s’est rapidement développée en France et en Europe, puis dans le monde entier. Ses statuts ont été reconnus par l’Eglise comme association de fidèles de droit pontifical en 1992. Dès ses commencements, elle a été marquée par la diversité des âges, des milieux sociaux et des états de vie. La communauté, composée essentiellement de laïcs, suscite en particulier des vocations de prêtres et de consacrés dans le célibat.

Actuellement, elle compte environ 8000 membres répartis dans 64 pays, dont plus de 200 prêtres. Cette année, 11 nouveaux prêtres de l’Emmanuel sont ordonnés pour le service de l’Eglise, dont 2 pour le diocèse de Namur : Vincent Hendrickx et Fabien Lambert, vicaire à la paroisse sainte Julienne. Tous sont passés par la Maison saint Joseph.

Les prêtres de l’Emmanuel sont des prêtres diocésains, qui vivent de la grâce de l’Emmanuel, grâce d’adoration, de compassion et d’évangélisation. La maison saint Joseph est donc le lieu où se préparent ces futures vocations. Durant 9 mois, ces jeunes se mettent devant Dieu pour fonder leur vie sur le Christ et recevoir une lumière sur leur vocation. Durant cette année propédeutique, la prière occupe une place centrale ; on peut même dire que l’année Saint Joseph est avant tout un long dialogue avec le Seigneur.

Chaque journée est bien équilibrée : elle débute par une louange joyeuse suivie de la messe puis d’une heure de lecture de la Bible. Dans la matinée, deux heures de cours introduisent à la lecture de la Bible, au Mystère de la foi chrétienne (Credo), à l’histoire de la spiritualité, à la vie du prêtre, à la Communauté de l’Emmanuel. S’y ajoutent des sessions d’anthropologie chrétienne et de liturgie. Les après-midi se partagent entre des activités de compassion, de services, de travail personnel ou du sport. Elles se terminent par une heure d’adoration du St Sacrement suivie des vêpres.

La vie communautaire est un lieu de découverte de soi et une école de charité : elle est organisée en « maisonnée », unité de vie de cinq à sept garçons où on partage les repas, la relation avec Dieu (par le partage de la Parole) et les services quotidiens. Cette vie fraternelle intense alterne avec des temps de solitude, des journées de désert, des retraites en silence. Le désir de se donner totalement à Dieu est approfondi par la prière sous ses différentes formes, dans la louange, l’eucharistie et la Lectio Divina (lecture priante de la Bible), l’adoration du Saint Sacrement, les vêpres avec toute l’Eglise, et les complies en maisonnée le soir.

Chaque garçon est accompagné personnellement au plan spirituel et recueille de ces diverses expériences de formation, de compassion et de vie les éléments qui lui permettront de discerner sa vocation.

L’une des grâces de la Maison St Joseph est d’avoir une chapelle qui donne sur la rue et où le Saint Sacrement est exposé toute la journée. Cette permanence est assurée notamment par les personnes du quartier. Vous êtes donc les bienvenus pour prier en venant adorer Jésus présent dans l’Eucharistie. Cette maison était auparavant occupée par la congrégation des Filles du Cœur de Jésus. Leur fondatrice, mère Marie Deluil-Martigny, avait reçu sa vocation à Paray-le-Monial : vocation d’adoration du Saint Sacrement, et mission de prier pour les prêtres. Le Bon Dieu a de la suite dans les idées…


Commentaires  (fermé)

Logo de Anne-Marie Nagant   avenue des Trieux n° 1 Salzinnes
Maison Saint Joseph
vendredi 15 août 2008 à 09h57 - par  Anne-Marie Nagant avenue des Trieux n° 1 Salzinnes

La présence de La Maison saint Joseph et de la communauté de l’Emmanuel est une chance et une vrais grâce.
Le plus souvent possible j’assiste aux offices et le teimoignage des jeunes m’impressionne trè fort.

Merci.

Navigation

Articles de la rubrique